20 mai 2009

CHINE SOUS LE VENT

Juste parfaite pour une pause imaginaire à l'heure du café... ...pris dans de fines tasses en pocelaine, avec ou sans sucre à piocher dans un vieux pot à confiture, des serviettes brodées sur les genoux pour déguster, pourquoi pas, un gâteau au chocolat, préparé en cuisine, où trônent deux torchons en chanvre négligemment posés... s'amuser de quelques poèmes délicieusement désuets et se laisser charmer par deux gros boutons de roses qui ne s'ouvriront jamais...
Posté par esprit champetre à 09:31 - - Permalien [#]